Etude du Petit Prince

La répétition de certaines phrases clés

Dans « Le Petit Prince », on peut noter que St Exupéry répète certaines phrases pour mettre en relief les idées qu’elles véhiculent. Par exemple, au début du récit, l’auteur souhaite vraiment plongé le lecteur dans le lieu ou se déroule l’intrigue prinicpale , qui est le désert. Ainsi l’auteur au risque de se répéter, le souligne en réitirant ses mots en en fin de phrases:“… à mille milles de toute terre habitée”, “… à mille milles de tous les endroits habités”. Il en fait de même, pour montrer la persévérance du petit prince et son insistance dans ses questions. Il attend toujours une réponse et ne passe à autre chose qu’après l’avoir obtenu. Pour cela St Exupéry fait répéter au petit prince inlassablement  ses questions. D’ailleurs comme le dit moulte fois le narrateur à travers son récit, à un peu près ces mots ci “…le petit prince qui jamais de sa vie n’avait renoncé à une question, une fois qu’il l’avait posée”. Le « Petit Prince » est un livre pour enfants qui doit donc leur être accessible. Le vocabulaire et les dialogues osnt très simples. St Exupéry utilise donc ce procédé de répétition pour rappeller sans cesse à ses jeunes lecteurs l’idée clé à retenir quitte à ajouter un peu de lourdeur à la narration.

 

Des personnages-appuis secondaires

St Exupéry tout au long de son récit, fait appel à des personnages-appuis secondaires pour faire passer ses différents personnages. Au gré des rencontres du petit prince et pratiquement à chaque nouveau chapitre, des personnages font leurs apparitions. Ces derniers ont des rôles bien déterminés. L’astronome turc par exemple est celui qui à découvert l’astéroide B-612. Quand il présente le fruit de sa découverte, personne ne le croient à cause de son habit.  Ce qui attire l’attention dans ce chapitre, c’est le dessin qui l’accompagne et qui est indissociable de l’oeuvre du Petit Prince. Son visage change est devient vide quand il prend les habits de monsieur tout le monde. St Exupéry grâce à la force de ses illustrations et de son texte, montre qu’en changeant un peu son être, on peut perdre son identité. Dans les différents chapitres ainsi , il rencontre un roi qui régne sur une planète vide, un vaniteux qui se croit aimé et admiré de tous, un buveur qui boit pour oublier, un homme d’affaire et un géographe. Ces personnages sont archétypaux. Ils représentent chacun un des caractères des hommes. Il montre que l’on doit les dépasser pour pouvoir être soit et entrer en lien , en communication avec les autres. Ils ont tous le point commun de vivre seuls.

 

Un conte en apparence simple

En se penchant sur cette oeuvre, on ne peut échapper à la forme du texte, si particulier. C’est un petit conte aux dialogues simples et accessibles, à l’écriture pure et aux champs lexicaux faciles. La narration est à la première personne. Il y a de nombreux dessins pour illustrer et donner au « Petit Prince », l’allure d’un conte pour enfant. La simplicité dans laquelle baigne ce conte n’empêche pas la complexité et la profondeur des messages délivrés. Bien que se soit un livre pour enfant, c’est aussi un conte philosophique destiné aux adultes pour une lecture transversale. D’ailleurs, en abordant l’oeuvre de St Exupéry, il ne faudrait pas tomber dans l’illusion du chapeau qui est en fait un boa dans un serpent et de ne voir que la surface du récit. L’auteur a choisi sciemment des chapitres succints, et une présentation des personnages dialoguées. La lecture est ainsi facilitée et les messages sont clairement donnés sans artifice. Le symbolisme est également important dans le « Petit Prince ». Chaque personnage de base à sa spécificité: la rose, le serpent, le renard et le petit prince. Ils renvoyent à notre univers judéo chrétien sauf le petit prince. Personnage original, simple, naif et intelligent. On peut identifier l’auteur au narrateur.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • le petit prince etude